blacktip reef shark

En savoir plus sur le requin

Généralités :

Il y a plus de 350 millions d’années, mère nature a créé « l’être parfait ». Les requins n’ont pratiquement pas évolué au cours des dernières 150 millions d’années.
Et pourtant, ils sont présents dans tous les mers et océans du globe où ils dominent la chaîne alimentaire.
Aucun autre groupe animal n’a traversé les âges sans avoir subi si peu de modifications.
Le requin est une arme de destruction sélective.
Il épure et régule les populations de poissons en s’attaquant aux bancs de poissons fourrage (Harengs, Maquereaux) ou en choisissant pour cible les individus malades ou blessés. Son rôle est crucial dans l’équilibre des écosystèmes marins.

Les peuples vivant au contact des requins les perçoivent d’une manière très différente de la notre :
- Pour les tahitiens, le requin est associé à la sagesse.
- Pour les hawaïens, le requin est un symbole de protection.
- Pour les maoris, le requin est assimilé à un guide bienfaiteur pour le marin égaré.
- Pour les polynésiens, le requin représente l’incarnation ultime de l’âme.

Et vous, comment le percevez-vous ?


Anatomie

Nous allons découvrir que le requin est un animal à la biologie très évoluée. C'est un poisson de la famille des élasmobranches (comme les raies et les chimères) dont la principale particularité est de n'avoir ni os ni arête. Son squelette est entièrement composé de cartilage ce qui le rend à la fois léger et flexible ; un avantage pour un prédateur tel que lui !

Sa pression peut atteindre 3 tonnes au cm2. Sa gencive, véritable « tapis roulant », permet au requin de renouveler ses dents usées ou manquantes tous les 8 à 15 jours.
Ainsi certaines espèces peuvent utiliser jusqu’à 20 000 dents durant leur vie.
Ces dents, disposées en rangées successives, ne sont pas implantées dans l’os de la mâchoire mais simplement dans la gencive.
En fonction de l’espèce concernée et du régime alimentaire, la forme des dents peut varier selon leur utilisation : harponner, broyer, découper…

Une mâchoire redoutable

Le corps des requins est recouvert d’une mosaïque de petites dents pointues, appelées denticules, qui transforment sa peau en véritable « papier abrasif ».
Ils permettent aux requins une nage extrêmement silencieuse et rapide. Lors du déplacement, ces écailles recouvertes d’ivoire et d’émail canalisent l’eau qui glisse sur l’animal sans former de remous.
La peau du requin est donc un revêtement hydrodynamique, qui résiste à tout ou presque.
Ces denticules ont des formes différentes en fonction de l’espèce mais également en fonction de leur emplacement sur le corps. Certaines parties fragiles sont ainsi renforcées : le ventre des requins « dormeurs », les délicats organes sensoriels du museau et les flancs des femelles qui subissent l’assaut et les morsures des mâles lors de l’accouplement.

La peau de requin, une combinaison High-tech

Chasseur hors pair, ses sens ultra performants lui permettent sans cesse d’analyser les paramètres du milieu.
Hormis les sens qu’il partage avec les autres poissons (le touché, la vue, l’ouïe, le goût, la ligne latérale), il se distingue par un odorat particulièrement développé lui permettant de détecter une goutte de sang diluée dans 10 000 litres d’eau. Il est capable de remonter la piste odorante de sa proie sur plus de 1 km.
Il a également la faculté de détecter les champs électriques grâce à un 7ième sens, les ampoules de Lorenzini. Ces capteurs se concentrent au niveau de la tête où ils apparaissent sous forme de lignes en pointillées. Ainsi, aucun poisson même caché sous le sable ne peut lui échapper.
Ce super sens lui permet également de se déplacer en fonction du champ magnétique terrestre et de suivre les grandes routes migratoires.

Des sens exceptionnels


A propos de la reproduction

Poussées par les forces évolutives, les 470 espèces de requins ont une stratégie reproductive qui favorise la qualité au nombre : un temps de gestation des embryons plus long et protégé qui permettront aux nouveaux nés d’être autonomes et d’améliorer leur taux de survie. Tous les modes de reproduction sont exploités :

  • *L’oviparité * : les embryons sont protégés dans des coques très résistantes qui seront déposées par la femelle dans des zones choisies permettant le camouflage des œufs et leur oxygénation.
    L’œuf de Grande Roussette est 100 fois plus gros que la plupart des autres œufs de poissons qui ne dépasse que très rarement le millimètre. Il est orné de filaments qui permettent à la femelle de l’accrocher à un support lors de la ponte.
    La coque de cet œuf est composée d’une substance cornée souple et très résistante (perméable à l’eau et à l’oxygène) dans laquelle l’embryon va croître durant 6 à 8 mois. Le sac vitellin (réserve de nourriture) permet à l’embryon d’atteindre la taille imposante d’une quinzaine de centimètre au moment de l’éclosion. Le bébé semblable à «un adulte miniature» est capable de chasser et de se camoufler.

  • La viviparité : bien avant les premiers mammifères placentaires, les requins ont développé un système de gestation similaire. Aux termes de son évolution, les bébés requins sont nourris via la mère à travers un « cordon ombilical ».

  • L’ovoviviparité : est l’intermédiaire entre les deux stratégies précédentes. Les œufs restent protégés dans « l’utérus » de la femelle jusqu’à leur éclosion. Ils seront alors expulser complètement formés.

bebe roussette

La reproduction à SEA LIFE Paris

Vous pourrez admirer plusieurs bébés requins nés en captivité dans notre aquarium ainsi que leurs parents. Vous aurez même la chance d'admirer des petits en gestation (encore dans leur oeuf) installés à l'abri dans un petit bassin de la partie centrale. Une rencontre unique et surprenante : vous verrez l'embryon bouger dans sa poche et à différents stades de développement !


Protéger les requins

Chaque année près de 100 millions de requins sont tués à cause de la pêche dans tous les mers et océans du globe. Aucune espèce n’est épargnée.

Menaces :

  • Pêche commerciale pour leurs ailerons, leur chair, leur mâchoire, leur cartilage. Pêche accidentelle dans les filets.
  • Pollution, diminution de leurs proies, disparition de leur trajet de migration et de leur aire de reproduction.
  • Abattage préventif contre les éventuelles attaques sur l’homme.

Les aider et pourquoi :

Grand prédateur des milieux marins au sommet de la chaîne alimentaire, il régule notamment les populations de poissons et de phoques. Sans lui, le fragile équilibre des écosystèmes marins peut être rompu.

Il est important :

  • De ne pas consommer ou acheter tous produits dérivés provenant de requins.
  • Sensibiliser le plus de personnes autour de soi pour « dédiaboliser » ce Seigneur des mers et le protéger.
  • Respecter leurs habitats et leurs zones de migration.

Nous nous engageons à soutenir les actions d’organismes qui militent pour la protection des requins comme Shark Alliance. ([Visitez leur site Internet])(http://www.sharkalliance.org "Shark Alliance")+


Infos Poisson 1 of 3

logo suivez le guide

Sur la piste des requins...

Suivez le guide ! Ce petit logo vous indique tous les bassins exposant au moins une espèce de requins. Vous découvrirez donc 14 espèces de requins différents tout au long de votre visite.

Envie d’en apprendre plus sur les requins ? Participez à nos animations "spécial requins" ou assistez aux nourrissages ! Horaires des animations
Et n'oubliez pas de visiter la nouvelle exposition 2012 : L'Ile aux Requins... Osez l'Aventure ! Découvrir la nouvelle exposition

De retour de SEA LIFE ?

Been to Sealife?

Partagez vos photos

RÉSERVEZET ÉCONOMISEZ 40%


Plus d'options de tickets

Horaires d'ouverture

Du LUNDI au DIMANCHE inclus - 10h00 à 17h30

OUVERT LES JOURS FÉRIÉS

FERMÉ le 25 décembre


Scolaires et Groupes

01.60.42.33.50

Planifiez votre visite



Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles et des offres exceptionnelles pour SEA LIFE !

Rejoignez-nous »
Trouvez nous sur
Flickr
YouTube
Facebook
Twitter